12 erreurs à ne pas commettre au lit avec une femme


Des nombreux hommes commettent souvent ces erreurs, sans même s’en rendre compte.
La séduction est un art mais même les meilleurs amants ne savent pas toujours s’y prendre et enchaînent les gaffes lorsqu’ils couchent avec une femme. Avec Femina, nous avons listé les 12 erreurs les plus courantes au lit et vous proposons des pistes de correction.
 
Erreur n°1 : enlever ses chaussettes après le slip
L’erreur: Ne pas prendre garde, dans le feu de l’action, aux chaussettes enlevées après le caleçon.
A faire: Garder en tête que les femmes n’ont pas l’apanage de l’élégance et penser, dorénavant à l’image renvoyée une fois le pantalon ôté.

Erreur n°2 : ne pas complimenter la femme
L’erreur: Nombre d’hommes imaginent que le fait qu’ils aient un rapport avec une femme suffit à lui prouver qu’elle est belle. Pourtant, beaucoup d’entre elles, complexées, n’osent pas se lâcher. Si les hommes savaient comme un compliment peut libérer une femme, ils feraient des merveilles.
A faire: Lui rappeler avant, pendant et/ou après l’acte qu’elle est désirable. La complimenter autant sur son visage et ses courbes qu’à propos de ses performances.

Erreur n°3 : rester silencieux pendant l’amour
L’erreur: Penser que seules les femmes ont l’apanage du cri guttural.
A faire: Exprimer ses ressentis, par des mots, des bruits, des soupirs, pour que la partenaire sache que son plaisir est partagé –et apprenne à accroître celui de son amant.

Erreur n°4 : lui demander « c’était comment ? »
L’erreur: Croire que la femme recevra cette question comme une simple interrogation, alors qu’elle l’analysera comme le fruit de la vantardise d’un homme fier de ses performances.
A faire: Pour vraiment connaître les impressions de sa partenaire, la laisser s’exprimer seule ou entamer le sujet en annonçant son propre ressenti.

Erreur n°5 : ne pas prévenir avant d’éjaculer (pendant une fellation)
L’erreur: Penser que la femme sent toujours l’éjaculation arriver et que, si elle ne précise rien, son silence vaut consentement.
A faire: Parce qu’il n’est pas toujours facile d’aborder le sujet hors contexte, ne prévenir sa partenaire que lorsque le moment fatidique va arriver

Erreur n°6 : presser les seins trop forts
L’erreur: Penser que derrière chaque femme se cache une femelle fragile qui prend un malin plaisir à se faire brutaliser.
A faire: Manipuler les seins avec précaution et ne les presser plus fort que si la partenaire le demande.

Erreur n°7 : ne pas se couper les ongles
L’erreur: Laisser des ongles longs griffer le vagin, le corps ou le visage de sa dame sans y prendre garde.
A faire: Se couper les ongles… et les limer. Car un simple fragment mal poli peut déclencher une douleur.

Erreur n°8 : ne pas l’embrasser
L’erreur: Certains hommes considèrent le baiser comme un geste d’affection, qui n’a pas sa place dans un rapport sexuel. Il reste pourtant l’un des meilleurs moyens d’exciter une femme.
A faire: Commencer par un baiser tendre et simple puis embrasser sa partenaire fougueusement. Un préliminaire à part entière.

Erreur n°9 : la caresser à sec
L’erreur: Négliger la douleur que peut provoquer une caresse effectuée avec un doigt non humecté.
A faire: Lubrifier ses mains avant de toucher le clitoris. Avec de la salive, de la cyprine ou du lubrifiant, mais surtout pas à sec.

Erreur n°10 : lui dire qu’elle est frigide
L’erreur: Penser que le sexe est une recette qui peut s’appliquer à la lettre. Estimer que, si préliminaire il y a eu, orgasme il doit y avoir. Et accuser sa partenaire de frigidité, ce qui n’aura que pour effet de la bloquer.
A faire: Etre patient et comprendre que le plaisir de la femme est souvent plus complexe que celui de l’homme.

Erreur n°11 : faire des pauses pendant les caresses clitoridiennes
L’erreur: Confondre le fonctionnement du plaisir féminin avec celui du mâle, en croyant qu’une pause n’aura pas d’impact sur l’excitation du clitoris.
A faire: Ne laisser aucun répit au petit bout de chair qui, s’il est trop longtemps délaissé, aura du mal à atteindre l’orgasme.

Erreur n°12 : être trop endurant
L’erreur: Par peur d’être considéré comme éjaculateur précoce, beaucoup d’hommes se concentrent au point de s’agiter au-dessus de leur partenaire pendant plusieurs heures. Si l’exercice est au départ plaisant, il peut rapidement devenir irritant.
A faire: Trouver un juste milieu entre le trop et le pas assez; prendre garde aux réactions de sa partenaire, plus faciles à interpréter qu’on ne le croit souvent.

 

Source: 

Crédit photo: webrwanda.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s