Haïti-Crise: les maisons de transfert volent l’argent de leurs clients

Après 10 jours de tensions enregistrées dans le pays, des individus défilent se bousculent dans les bureaux de transferts pour retirer de l’argent envoyé par leurs proches de la diaspora.

Les caissiers, sous l’ordre de leur patron ou non, en profitent pour anarquer leurs clients.

Ils fixent un taux de change nettement inférieur par rapport à celui indiqué par la BRH.

En effet, les agents des bureaux de transferts fixent le taux de change entre 70 à 75 gourdes au détriment du taux de référence de la BRH fixé à 83 gourdes.

Qui plus est, ces maisons de transfert refusent catégoriquement de payer les transactions en dollar. C’est à prendre ou à laisser, l’argent est livré en monnaie locale.

Les bureaux continuent de contrôler la rentrée du dollar dans le pays. Ils créent cette rareté qui peut occasionner la dépréciation accélérée de la gourde par rapport au dollar americain.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s