Un garçon de 15 ans enceinte sa mère âgé de 37 ans et il vont bientôt se marie

La nommée Josiane Laure Potala est une jeune femme de 37 ans qui vit depuis une dizaine d’années avec son seul et unique fils de 15 ans qui s’appelle Potala Jean Pierre.

Cette femme a dépensé 46 000 euros en chirurgie pour avoir un visage parfait

Fulvia Pellegrino de Peveragno a dépensé des sommes astronomiques en chirurgie pour sa transition sexuelle. Depuis qu’elle avait 15 ans, elle se sentait femme et attendait le bon moment pour vivre sa vie au grand jour. Fulvia a depuis eu recours à de nombreuses chirurgies pour avoir le « visage parfait ». Quatre augmentations mammaires, 150 interventions à l’acide hyaluronique pour les joues, des démarches longues mais qui ont été indispensables pour Fulvia. Aujourd’hui, elle vit toujours avec sa compagne mais leur relation a changé. Un témoignage relayé par nos confrères du Daily Mail.

Cette femme transgenre italienne a caché son désir de changer de sexe depuis plus de 40 ans. Depuis, elle dit avoir dépensé plus de 46 000 euros pour essayer d’atteindre le corps de femme dont elle rêvait tant.

150 injections des lèvres et des pommettes, quatre implants mammaires et deux séries de liposuccions, autant d’interventions chirurgicalesexténuantes que la femme transgenre a subies pour avoir le corps qui lui ressemble. Fulvia Pellegrino a eu auparavant une vie d’homme et n’osait pas recourir à toutes ces transformations. Née sous le nom de Fulvio, elle bénéficie désormais du soutien total de sa femme, Marisa, qui l’a connu en tant qu’homme. Après sa récente opération des fesses, elle ne compte pas s’arrêter là et projette d’autres interventions pour obtenir le résultat qu’elle imagine.

Marisa avoue que sa relation avec son mari transgenre a changé du tout au tout depuis les multiples interventions chirurgicales. L’épouse explique qu’elle considère désormais Fulvia comme une sœur plutôt qu’une partenaire. Cette dernière est toujours en quête de la perfection.

Une double vie

Le transgenre italien ne compte pas s’arrêter là en matière de chirurgie. «  Je ne suis pas heureuse avec mon corps parfait. La perfection, c’est autre chose » Marisa est la seule à cautionner les projets de transformation physique de Fulvia.  Cette dernière n’avait que 15 ans lorsqu’elle a réalisé qu’elle était réellement une femme et elle allait devoir garder ce secret pendant très longtemps. Et pour cause, sa famille était plutôt conservatrice et religieuse et son père faisait partie du clergé. Des circonstances plutôt décourageantes pour avouer ce lourd secret qu’elle a dû garder pour elle, même lorsqu’elle a rencontré son épouse Marisa il y’a 32 ans. Peu après son mariage, Fulvio a commencé à fréquenter des clubs gays et à se travestir. Elle explique : «  Je me sentais piégée dans mon corps.  Je me suis cachée dans le garage et je me suis maquillée comme une femme. Je n’ai jamais montré ce côté de moi parce que j’en avais honte »

Saint-Valentin: Elle emprunte de l’argent pour acheter une Mercedes à son copain

Certaines personnes font des efforts supplémentaires pour démontrer l’amour qu’ils ont pour leurs partenaires le jour de la Saint-Valentin.

Alors que certains ont choisi de célébrer le 14 Février comme un jour ordinaire, d’autres font la bonne action et brisent leur compte en banque. Fridah Kariuki, une Kényane âgée de 21 ans, mannequin et élève de l’Université méthodiste du Kenya, a surpris son petit ami en lui achetant la voiture dont-il a toujours rêvé.

Fridah affirme que Michael lui a apporté un soutien financier et émotionnel, et elle juge normal qu’il reçoive un cadeau spécial le jour de la Saint-Valentin.

Kariuki dit qu’elle a contracté un prêt chez son père pour acheter la toute nouvelle Mercedes Benz pour son petit ami avec qui elle sort depuis 4 ans.

Les tourtereaux ont également révélé que leurs parents sont très heureux de leur relation.
La couple qui portait des tenues noires assorties, a ensuite été photographié ensemble devant le nouveau bijou.

Il vend son rein pour acheter un iPhone et devient paralysé à vie

Parfois dans la vie rien ne se passe comme prévu et ce jeune chinois en a fait l’expérience. Ainsi, il a décidé de vendre son rein pour s’acheter un iPhone, mais l’opération a vraiment mal tourné et il est devenu paralysé à vie. Un véritable cauchemar pour lui et sa famille.

C’est le site web d’informations et de divertissement Elite Readers qui rapporte cette nouvelle tout simplement hors du commun dont on ne sait pas si on doit en rire ou en pleurer. En effet, en Chine, un jeune garçon nommé Xiao Wang a décidé de vendre son rein pour acheter un iPhone, mais l’opération s’est très mal passée et malheureusement il est désormais paralysé à vie. Il est condamné à passer sa vie sur un lit et ne pourra jamais plus marcher ainsi que mener une vie normale.

Mais qu’est-ce qui a bien pu se passer dans sa tête pour qu’il se décide à vendre un de ses reins ? Elite Readers raconte qu’à cette époque Xiao Wang est un adolescent de 17 ans qui est dans sa dernière année d’école secondaire et qui est très influençable. Dans son école, si tu voulais être cool, il te fallait forcément un iPhone et Xiao qui venait d’une famille pauvre n’avait pas les moyens de s’en offrir un. Il a donc décidé qu’il allait vendre un de ses reins pour se payer le précieux téléphone intelligent.

l trouve donc une clinique dans la ville de Chenzhou qui est prêt à l’opérer et à lui acheter son rein 3200$ explique Elite Readers. Ainsi, il décide donc de se faire opérer, mais malheureusement pour lui la clinique qui l’opère fait une erreur médicale et ne parvient pas à l’opérer correctement. Il se retrouve donc sans son rein avec une opération mal terminée et un début d’infection. Pris de panique, il décide d’aller dans une autre clinique pour rectifier le tir.

Malheureusement, le verdict est sans appel relate Elite Readers, sa première opération a été complètement ratée et a créé une infection dans son rein restant qui devient dysfonctionnel. Il n’a donc pas le choix de se le faire enlever et se retrouve sans rein et devient donc paralysé à vie. Le pire aspect de cette histoire, c’est qu’il n’aura jamais acheté son iPhone parce qu’il a utilisé l’agent de la première opération pour payer la deuxième et le reste de ses soins.

Boxe : Floyd Mayweather gagne 9 millions de dollars après deux minutes de combat

Le boxeur américain Floyd Mayweather, invaincu, a battu son adversaire Tenshin Nasukawa, kickboxeur japonais âgé de 20 ans, dans un combat d’exhibition qui a eu lieu dimanche à Tokyo, au Japon.

L’athlète de 41 ans a envoyé son adversaire au tapis à trois reprises lors du premier round d’un combat qui devait avoir trois rounds. Mayweather a dominé le Japonais en seulement deux minutes pour gagner l’affrontement.

Après l’affrontement, le boxeur américain, qui avait d’abord annulé le combat à cause d’un malentendu entre lui et les organisateurs qui a été résolu par la suite, a déclaré : « Nous sommes tous les deux invaincus, je l’ai fait pour divertir les fans au Japon ; ils voulaient que ce combat ait lieu et j’ai dit pourquoi pas, Tenshin est toujours un grand champion, je suis toujours retraité.

Tenshin, lève la tête. Je veux que les fans le soutiennent, c’est un super mec, un grand combattant et un grand champion.

Le champion invaincu qui a gagné 50 de tous ses combats aurait reçu 9 millions de dollars pour participer à ce combat d’exhibition.

Ayisyen ki ap soti Chili yo ap retounen nan Potoprens Mèkredi demen an.

Tout semble déjà programmé pour le plan humanitaire du retour des Haïtiens vivant au Chili. Sur environ un millier de candidats inscrits, 176 ont été sélectionnés pour le premier vol qui arrivera à Port-au-Prince, le mercredi 7 novembre 2018, en provenance de Santiago. Près de mille Haïtiens ont déjà signé la déclaration disponible depuis le 17 octobre dernier pour ceux qui souhaitent bénéficier du plan de retour en Haïti. Un Boeing 767 de l’armée de l’air chilienne partira à 9 heures – heure locale – de l’aéroport de Santiago. Le voyage doit durer sept heures et 25 minutes, selon le département de l’Immigration et des Étrangers.

« Dimanche à midi, nous avons envoyé des messages texte en haïtien contenant les principales informations », a déclaré le directeur du département chilien de l’Immigration et des Migrations, Álvaro Bellolio. «Aujourd’hui (lundi), nous avons commencé à envoyer des courriels et des appels téléphoniques pour confirmer leur participation», a-t-il ajouté. Si la personne ne répond pas au téléphone à trois reprises, elle attribuera le quota aux personnes figurant sur la liste d’attente. Pour ceux qui confirment le voyage, la salle de sport de la gare centrale a été requise pour l’enregistrement le matin même du vol.

Six jours seulement après l’ouverture des demandes, 315 inscriptions d’Haïtiens cherchant à rentrer dans leur pays avaient été reçues dans plusieurs municipalités. Selon les informations rapportées par le ministère de l’Intérieur, 18 des Haïtiens qui embarqueront mercredi dans l’avion ont été enregistrés dans la commune de Santiago, 13 à Quilicura, 11 à Cerro Navia et le même nombre à Colina. Un peu moins dans d’autres municipalités, comme Lo Espejo (9), Melipilla (8), Quillota (6), El Bosque (5) et Lampa (5). Le reste provient de petit nombre dans différentes municipalités du Chili.

Les personnes qui reviennent le font pour des raisons personnelles familiales, certaines d’entre elles n’ont pas trouvé un emploi, d’autres encore ont été victimes d’actes d’insécurité ou n’ont pas d’argent tout simplement pour payer le voyage. Les Haïtiens enregistrés dans ce plan du retour humanitaire peuvent emporter leurs biens acquis au Chili, sans que leurs bagages excèdent les 23 kilos admis dans le formulaire qu’ils ont rempli devant un notaire. La déclaration des Haïtiens comprend également une clause notifiant que les bénéficiaires du programme humanitaire du retour ne pourront pas rentrer au Chili dans les neuf prochaines années.

From: Le Nouvelliste

Pour montrer son innocence, il refuse une libération conditionnelle après 63 ans de prison

Condamné à la prison en 1953 à l’âge de 15 ans pour le meurtre de deux personnes, Joseph Ligon a refusé d’être placé en libération conditionnelle après 63 ans de prison. La raison? Il n’aurait en premier lieu jamais du être emprisonné pour ce crime qu’il nie avoir commis.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Âgé de 79 ans en novembre 2016 Joseph Ligon avait déclaré, en 2010:
« C’est précisément parce qu’au fond de moi-même, je sais que je n’ai tué personne que j’ai pu gérer cette situation. Si j’avais tué quelqu’un, je me serais senti coupable jusqu’à la mort. Il est impossible que j’ai pu survivre ici en ayant commis ces meurtres. »

Les meurtres dont a été accusé Joseph Ligon, originaire de l’Etat de Pennsylvanie étaient le résultat d’une bagarre. Bien qu’il ait admis avoir pris part à celle-ci, Ligon a toujours nié avoir porté les coups de couteau fatals.

L’éventualité d’une libération conditionnelle pour Ligon a été rendue possible par une décision de la Cour Suprême des Etats-Unis datant de début 2016. D’après celle-ci, l’incarcération de mineurs devenait inconstitutionnelle. Les prisonniers incarcérés avant leur majorité se voient donc désormais éligibles pour une libération conditionnelle.

Emprisonné à l’âge de 15 ans, Joseph Ligon est concerné par cette mesure. Par le biais de son avocat, il a toutefois refusé bénéficier d’une libération conditionnelle, car celle-ci trahirait sa culpabilité. Il a simplement demandé à être libéré.

Fin 2016, Ligon était le plus vieux prisonnier américain à avoir été incarcéré de manière ininterrompue avant sa majorité.