Kenya – Coronavirus : le gouvernement interdit les rapports sexuels pendant 6 mois

Au Kenya, le gouvernement a interdit tout rapport sexuel pendant les six prochains mois, en vue de limiter la propagation du coronavirus dans le pays, apprend-on de Within Nigeria.

Les autorités kényanes n’ont visiblement aucun mal à interdire tout plaisir charnel face à cet invisible ennemi mondial que représente le COVID-19. Selon l’information rapportée par le site d’information nigérian Within Nigéria, le gouvernement kenyan aurait interdit toute forme de contacts physiques inutiles notamment les rapports sexuels pendant les six prochains mois, par mesure de précaution pour limiter la propagation de la pandémie.

LIRE AUSSI: Kenya– Coronavirus: Uhuru Kanyatta annonce la fermeture des écoles et universités

Le média précise qu’il est également conseillé aux citoyens de ce pays d’Afrique de l’Est d’avoir au moins deux lits dans un même ménage.

Rappelons qu’à cette date, sept (07) cas sont confirmés au Kenya

Coronavirus CR7: Christiano Ronaldo en quarantaine au Portugal

Daniele Rugani devient ainsi le premier joueur de Serie A touché par cette maladie. La Juventus Football Club dit aussi activer actuellement toutes les procédures d’isolement requises par la loi. Les coéquipiers de Daniele Rugani ainsi que le staff de la Vieille Dame devraient rapidement effectuer des tests de dépistage au coronavirus. Les joueurs turinois seront placés en quarantaine.L’épidémie de Coronavirus continue de faire rage en Italie, le pays le plus touché en Europe. Dans un communiqué publié sur son site officiel, le champion d’Italie explique que le joueur de 25 ans allait être confiné jusqu’à nouvel ordre et qu’un recensement des personnes qui l’ont approché ces derniers jours allait être effectué.La Juventus de Turin a annoncé que son défenseur, Daniele Rugani, a été testé positif au Covid-19. Cristiano Ronaldo a manqué la séance d’entrainement de ce mercredi 11 mars à Turin, car il se trouvait au Portugal.
Faisant partie du staff de la Juventus, la star au cinq ballon d’or, Christiano Ronaldo pourrait être lui aussi infecté. CR7 s’est rendu à Madère, son île natale, il y a de cela quelques jours. Et devant les mesures prises concernant le Coronavirus, avec l’interdiction de certains vols vers l’Italie il a retardé son retour à Turin.
Daniele Rugani devient ainsi le premier joueur de Serie A touché par cette maladie. La Juventus Football Club dit aussi activer actuellement toutes les procédures d’isolement requises par la loi. Les coéquipiers de Daniele Rugani ainsi que le staff de la Vieille Dame devraient rapidement effectuer des tests de dépistage au coronavirus. Les joueurs turinois seront placés en quarantaine.L’Inter de Milan qui a joué contre la Juventus ce weekend en championnat a annoncé après la nouvelle du test positif du défenseur de la vielle dame que ses joueurs et son staff allaient également être mis en quarantaine. Le huitième de finale retour face à l’Olympique Lyonnais, prévu le 17 mars sera remis en question dans ce contexte. Face à la propagation de la maladie, l’Italie a déjà suspendu le championnat de la Serie A jusqu’au 3 avril

Prezidan Ameriken an an Donald Trump di; “Pouki nou bezwen Ayisyen” Mete yo deyò!

Apres prezidan Ameriken an te rele Haiti Shithole Country, apres yn enfòmation ki soti nan kabinè towo a, misye te ap pale sou imigrasyon li di; Pouki nou bezwen Ayisyen? Mete yo deyò.

C te yo reyinyon sou koze TPS la ki tap pale.

Te gen yn operasyon depòtasyon ki tap fer demen dimanche lan, Trump kanpe l, li bay pat demokrat la 2 semen pou negosye, si yo pa jwenn yn deal depi se moun ki pa gn rezidans ak let depotasyon nan men yo pa epanye.

Si nou bezwen plis info click sou lyen CNN LAN👉🏾 CNN

« Toute femme qui crie le nom de Dieu pendant les rapports sexuels ira en enfer »

Le controversé prophète ghanéen, Kumchacha fondateur de l’église Heaven’s Gate Ministry au Ghana, a affirmé que toute femme qui crie le nom de Dieu ou de Jésus-Christ lorsqu’elle a des relations sexuelles se irait en enfer.

Il soutient que la femme qui fait l’amour avec son mari ou son petit ami, une fois qu’elle crie le nom de Jésus-Christ pendant l’acte, se retrouvera certainement en enfer.

“Que vous fassiez l’amour avec votre mari ou votre petit ami, une fois que vous avez crié le nom de Jésus-Christ, vous ne pourrez jamais manquer d’aller en enfer”, a-t-il révélé lors d’une discussion télévisée en direct sur la chaîne locale UTV.

Selon lui, des anges spécialement entraînés soumettront ces personnes à toute forme de sévices sévères le jour du jugement avant de les jeter en enfer, car «crier le nom de Jésus-Christ et du Saint-Esprit dans de tels cas constitue un préjudice grave punissable en étant jeté en enfer». ‘

“Que vous fassiez l’amour avec votre mari ou votre petit ami, une fois que vous avez crié le nom de Jésus-Christ, vous ne pourrez jamais manquer d’aller en enfer”, a-t-il révélé lors d’une discussion télévisée en direct sur la chaîne locale UTV.

Selon lui, des anges spécialement entraînés soumettront ces personnes à toute forme de sévices sévères le jour du jugement avant de les jeter en enfer, car «crier le nom de Jésus-Christ et du Saint-Esprit dans de tels cas constitue un préjudice grave punissable en étant jeté en enfer». ‘

Jovenel Moïse a sollicité une rencontre avec Jean-Bertrand Aristide…

Jean Bertrand Aristide

La crise politique perdure. Les acteurs politiques se regardent en chiens de faïence. Plus d’un mois après la création par le chef de l’État d’un Comité devant faciliter le dialogue interhaïtien, le dialogue tarde à venir. Face à cette situation, le président Jovenel Moïse a décidé de passer outre cette structure en cherchant à rencontrer lui-même des acteurs politiques. Le chef de l’État, qui a déjà rencontré plusieurs leaders politiques, a sollicité une rencontre avec l’ancien président Jean-Bertrand Aristide qui ne lui a pas encore répondu.

Après sa rencontre avec les anciens présidents de la République Jocelerme Privert et Boniface Alexandre, le président Jovenel Moïse avait aussi sollicité une rencontre avec l’ancien président Jean-Bertrand Aristide. « Malheureusement, M. Aristide n’avait même pas accepté de recevoir la lettre d’invitation… », a regretté Jude Charles Faustin, conseiller de Jovenel Moïse. Il a confié au Nouvelliste que le locataire du Palais national entend discuter avec tous les acteurs politiques de l’opposition comme Jean-Charles Moïse, André Michel, entre autres.

Dans la même veine, Jovenel Moïse a rencontré jeudi au Palais national le secrétaire général du RDNP, Éric Jean Baptiste. Plusieurs dossiers ont été abordés. Selon M. Jean Baptiste, le chef de l’État a évoqué le dialogue national qu’il veut lancer. « Il a reconnu que le dialogue est dans l’impasse après plusieurs tentatives, mais il n’entend pas abandonner. Il nous a confié que certaines personnes ont complètement fermé la porte au dialogue », a rapporté au Nouvelliste l’ancien candidat à la présidence.

Jovenel Moïse dit avoir écrit à un ancien président de la République qui n’a même pas voulu recevoir l’invitation, a ajouté Éric Jean-Baptiste, avant de confirmer au Nouvelliste qu’il s’agissait de Jean-Bertrand Aristide.

Contactée par Le Nouvelliste vendredi soir, la coordonnatrice du parti Fanmi Lavalas, Dr Maryse Narcisse, a indiqué ne pas être au courant d’une éventuelle invitation de Jovenel Moïse à Jean-Bertrand Aristide. Toutefois, l’ancienne candidate à la présidence a confié au Nouvelliste que le comité exécutif du parti Fanmi Lavalas a reçu une invitation de la présidence. « Notre position est claire : depuis le coup d’État électoral, nous n’avons jamais reconnu Jovenel Moïse et avions déjà exprimé notre position dans notre proposition de sortie de crise », a avancé Maryse Narcisse, une façon pour elle de dire que son parti ne compte pas rencontrer le chef de l’État.

Dans cette proposition de sortie de crise, Fanmi Lavalas exige « la démission de Jovenel Moïse ; le constat de dysfonctionnement et la caducité du Parlement; la mise en place d’un exécutif et d’un gouvernement de salut public pour assurer une transition de 36 mois au cours desquels ils devront respecter et satisfaire les priorités définies dans une feuille de route leur tenant lieu de mandat / termes de référence pour les objectifs et actions du gouvernement de transition. »

Concernant le dialogue que veut lancer le président de la République, le secrétaire général du RDNP dit avoir remis à Jovenel Moïse la proposition de son parti politique qui consiste à créer une commission formée de personnalités crédibles, qui ne sont pas conflictuelles et qui ont un certain pouvoir de convocation. Éric Jean-Baptiste a cité à titre d’exemple : Marie Laurence Jocelyn Lassègue, l’ancien président de la République Boniface Alexandre, de Franckétienne, entre autres. Cette commission doit aussi renfermer un représentant de l’OEA et un représentant de la CARICOM.

Plus d’un mois après, où en est le Comité de facilitation du dialogue ?

En un peu plus mois depuis la création du Comité de facilitation du dialogue, la présidente, Kettly Julien, a confié vendredi au Nouvelliste qu’ils ont élaboré leur méthodologie de travail et leur agenda. Le comité a fait appel à trois consultants dont un consultant international qui leur a présenté des modèles de négociations.  

Il ne faut pas compter sur le Comité de facilitation du dialogue pour voir réaliser le dialogue. Kettly Julien a souligné au journal que ce n’est pas ce comité qui va réaliser le dialogue proprement dit. « Nous sommes un comité de facilitation. Le dialogue sera conduit par un autre comité », a-t-elle fait savoir.

Madame Julien a souligné que le comité a déjà organisé une rencontre au Ciné Triomphe au cours du mois de mars avec plusieurs secteurs de la société. La semaine prochaine, a-t-elle annoncé, le comité va rencontrer d’autres secteurs. Leur méthode de travail consiste à rencontrer séparément tous les secteurs et personnalités de la société. Après les différentes rencontres, selon elle, le comité va faciliter une grande rencontre entre tous les acteurs.

Le comité se donne deux mois pour finaliser les rencontres. La présidente du Comité de facilitation  a indiqué que la structure a déjà remis sa méthodologie au président de la République et un rapport d’étapes.

Robenson Geffrard source Le Nouvelliste

Ce psychologue recommande de changer de partenaire tous les 5 ans pour être heureux …

Pour ses propos controversés, le psychologue espagnol Rafael Santandreu est en ligne de mire. Auteur du livre Les lunettes du bonheur, souligne que les êtres humains ne sont pas faits pour la monogamie et que cette question est l’un de nos problèmes les plus graves, n’est-ce pas?

« Nous vivons l’amour comme quelque chose de non naturel et nous le comprenons d’une manière aberrante, c’est la raison pour laquelle cela ne fonctionne pas », a déclaré Santandreu.

Selon le psychologue, les gens devraient changer de partenaire tous les 5 ans. Il dit que la monogamie a bien fonctionné parce que l’homme était le possesseur de la femme, mais cela ne peut pas être déterminé comme une vie dans un couple, mais comme la vie d’un maître avec son esclave.

Il conseille une sorte de dépassement féminin, affirmant que lorsque les relations changent de modèle, les femmes peuvent atteindre la liberté sexuelle.

«Nous sommes réprimés sexuellement, en particulier la femme. Nous nous limitons énormément dans le sexe, mais avec ce nouveau modèle totalement éloigné de la monogamie, tous les problèmes de jalousie et de dépendance seront résolus. Malheureusement, la principale cause de suicide dans le monde est le manque d’amour, si, comme vous l’avez lu, il ne s’agit pas d’une maladie grave, de la perte d’un être cher ou d’un travail très important « , a-t-il ajouté.

Cette perspective sous-tend un nouveau modèle d’incarcération classique et le changement de partenaires basé sur un calendrier préfabriqué n’a rien de libérateur et cinq correspond à un nombre arbitraire.

Il s’agit d’une chose simple: arrêtez de penser qu’il ya «bonheur pour toujours».

Nous ne devons pas oublier que ce qui compte vraiment dans le domaine des relations, c’est l’amour et la passion, mais aussi ce qui vient après.

La pensée de Santandreu continue d’être critiquée jusqu’à présent et il a de nouveau déclaré que les « modèles éducatifs » ne sont pas pour tout le monde.

Mais dans l’ensemble, je suis fermement convaincu que le meilleur modèle serait de cesser d’endommager et de sortir de cette relation à temps, car c’est généralement parce que les êtres humains s’accrochent les uns aux autres, qu’il est essentiel de savoir que la séparation est et sera une option viable.